Pour réduire ses déchets de jardin, il suffit de jardiner au naturel. C'est simple et plein d’avantages :

  • Moins d’efforts et de temps d’entretien.
  • Un jardin plus économe en eau.
  • Plus besoin d'acheter du compost, du paillis, de l’engrais ou du désherbant.

Des conseil simples pour un jardin plus beau, grâce au jardinier Denis Pépin, en partenariaut avec le Conseil départementale des Côtes d'Armor.

 

Que faire de la tonte ?

La tonte de gazon peut être étalée fraiche en fine couche (quelques centimètres d'épaisseur maximum) aux pieds des plantations, arbres ou arbustes. Ce fin paillis permet à la terre de garder son humidité et, une fois dégradé, apportera des éléments nutritifs essentiels à vos plantes. Il abrite également la faune auxiliaire, alliée du jardinier (insectes, vers de terre).
Il est aussi possible :
  • de laisser sécher la tonte avant de l'étaler en couches plus épaisses au pied des massifs 
  • de mettre de petites quantités de tonte dans son composteur individuel (interdit dans les composteurs partagés)

 

Le mulching

La tonte mulching de son gazon permet à la matière organique de se décomposer sur place et d'enrichir le sol. 

 

Le broyage

En broyant vos tailles, vous disposez d'un paillage maison pour nourrir et protéger le sol de votre jardin. En tant que matière sèche, le broyat enrichira également votre compost. Les branchages de petit diamètre peuvent être broyés avec la tondeuse à gazon. Pour les branchages de plus gros diamètre (supérieurs à la taille du petit doigt), un broyeur est nécessaire mais vous pouvez aussi les rassembler afin de "fabriquer" des petits fagots permettant aux insectes de s'y installer..

 

Le compostage

Pratique ancestrale, le compostage transforme les déchets de jardin et de cuisine en un fertilisant naturel apprécié par les plantes du jardin. Il permet de réduire d'un tiers le volume et le poids des ordures ménagères résiduelles.

 

Le brûlage : une pratique polluante et interdite

Le brûlage des végétaux (comme celui des autres déchets) est interdit sur le département aux professionnels comme aux particuliers. Cette pratique est dangereuse (risque de brûlures, incendie), nuisible (odeurs, fumées…), extrêmement polluante pour l'atmosphère et néfaste pour la santé. Les contrevenants s'exposent à des sanctions pénales, une amende de 450 euros et plus pouvant leur être appliquée (voir détails sur la plaquette de la Préfecture).

 

► PRATIQUE

 

► POUR EN SAVOIR PLUS
Extrait du guide Mon jardin zéro déchet                                                                                                                

 

► VIDÉO SUR LE SUJET

 

► POUR EN SAVOIR PLUS SUR LE TRI ET LA RÉDUCTION DES DÉCHETS, RETROUVEZ NOTRE SÉRIE « JETTE PAS CI, TRIE MOI-ÇA ».